Difficultés financières à cause de la Covid19 ? Voici 3 méthodes pour alléger ses crédits

Avec Covid-19, l’année 2020 a été très compliquée et l’année 2021 ne semble pas optimiste pour le moment. À cause des licenciements dus à la baisse d’activités, du chômage partiel, de nombreux ménages sont confrontés à des problèmes financiers. De plus, les banques redoutent une augmentation des impayés hypothécaires à l’horizon 2021, qui pourrait conduire à la revente de nombreux biens, limités et contraints de revendre. Cependant, il existe des solutions. Explorons les 3 méthodes pour réduire vos crédits.

L’impact de la Covid19 sur les ménages

La crise sanitaire, qui a débuté il y a un an, a contraint le gouvernement à prendre de nombreuses mesures : nous avons déjà connu un confinement, un couvre-feu, des fermetures de certaines entreprises (on considère notamment les restaurants, les salles de sport, etc.), le télétravail, etc. Donner la priorité à la santé est quelque chose que nous ne pouvons tolérer, mais cette crise sanitaire a eu un impact catastrophique sur l’économie du pays et a donc un impact catastrophique sur les revenus ménagers.

De ce fait, de nombreux salariés se retrouvent en situation de chômage partiel, une mesure spécialement adoptée par l’Etat qui permet aux entreprises de ne pas supporter la charge salariale en cas de forte baisse d’activité voire d’absences complètes. Mais pour les familles, cela conduit à une baisse des revenus, car le soutien ne représente que 84% du salaire net (sans compter les salariés au SMIC, qui perçoivent 100% de leurs revenus). Quand on sait que la plupart des familles de familles normales ont l’argent dont elles ont besoin pour vivre, la baisse des revenus est limitée, mais pas insignifiante.

Quant aux indépendants, nombre d’entre eux ont drastiquement réduit leurs activités et ont même été suspendus administrativement pendant plusieurs mois. Si les aides d’État visent à nouveau à limiter les dommages, la baisse des revenus de ces indépendants sera catastrophique.

Aujourd’hui, un tiers des Français remboursent leurs hypothèques pour leur logement. Bien sûr, c’est le coût le plus important dans le budget de ces ménages, et il est parfois difficile pour ces ménages de les rembourser. Sans compter qu’il s’agit généralement de crédits automobiles, et de certains crédits à la consommation …

Par conséquent, dans la crise actuelle, certaines personnes ont du mal à faire face aux remboursements, de sorte que les banques craignent que les taux de défaut hypothécaire ne montent en 2021. Par conséquent, certaines familles choisissent même de vendre leurs propriétés et de redevenir locataires. Mais attention : en cas de baisse des prix, si le prêt est émis sur une longue période, il n’est pas toujours possible de rembourser le prêt en revendant le bien.

Les particuliers et les banques sont confrontés à des difficultés. Cependant, il existe quelques solutions pour éviter de revendre votre bien : reporter la période d’expiration, ajuster la période d’expiration ou racheter du crédit.

Le rachat de crédits

Le rachat de crédits, également appelé « regroupement de crédits », comme son nom l’indique, permet de regrouper tous ses crédits en un seul. Cela s’applique aux prêts immobiliers, aux prêts automobiles, aux prêts à la consommation, etc. Le but de cette opération est de les regrouper en un seul prêt, donc il est payé une fois par mois.

Le but est de réduire le taux d’endettement des ménages : par exemple, en recourant à des crédits hypothécaires à plus de 15 ans pour lisser les crédits auto à plus de 4 ans et à des crédits à la consommation à plus de 2 ans pour l’achat de machines à laver. Par conséquent, la mensualité unique est réduite par rapport aux différentes mensualités précédentes, ce qui permet au ménage de respirer un peu. Il simplifie également la gestion et n’a besoin de gérer qu’un seul crédit.

Dans le cadre du rachat de crédit, tous les encours de crédit sont rachetés et prépayés par un organisme spécialisé sans changer de banque. Les taux d’intérêt étant très bas, cette option est particulièrement intéressante maintenant.

Petits détails : si nécessaire, vous pouvez même inclure une petite enveloppe de trésorerie. Par exemple, si la famille a actuellement un découvert de 3 000 euros, ce montant peut être inclus dans le nouveau prêt, qui au fil du temps sera lissé avec d’autres prêts, permettant de rembourser le découvert.

C’est une méthode que j’ai surtout utilisée il y a quelques années pour combiner les prêts panneaux photovoltaïques avec les prêts au logement pour bénéficier de taux d’intérêt plus élevés et de mensualités moins élevées.

Ajustement de la date d’échéance

L’ajustement des termes est une autre mesure de flexibilité généralement prévue dans les contrats hypothécaires. C’est la méthode privilégiée lorsque la baisse des revenus peut durer longtemps, car la période de suspension ne peut excéder quelques mois.

L’ajustement de la période d’échéance comprend la réduction du montant du remboursement mensuel de 10% à 30% (dans la limite de l’extension de la période de crédit à un maximum de 2 ans). Par conséquent, nous continuons à rembourser le prêt tous les mois, mais le montant est inférieur, ce qui réduira légèrement les coûts familiaux. En contrepartie, la durée du prêt sera allongée, mais le surcoût final reste très faible (inférieur à la suspension totale du prêt).

Au contraire, lorsque le revenu revient à la normale, il peut être nécessaire de s’ajuster dans une autre direction, c’est-à-dire d’augmenter le montant du remboursement mensuel, réduisant ainsi la durée du prêt.

Le report d’échéance

Les contrats de prêt comportent généralement certaines clauses pour offrir de la flexibilité en cas de difficultés. Les retards ou délais font partie de ces outils. Le principe est simple : en cas de difficultés financières, la banque peut être amenée à suspendre le remboursement, selon le contrat, le délai de remboursement peut varier de plusieurs mois à un an.

Habituellement, le prêt doit avoir plus de 2 ans pour obtenir cette suspension (mais dans la situation actuelle, certaines banques ont raccourci la période à 1 an). Veuillez noter que si le prêt est suspendu, vous devez continuer à payer l’assurance-prêt mensuellement.

Ces trois modes de réduction de crédit sont les plus couramment utilisés, et sont sans aucun doute très utiles en temps de crise pour éviter d’avoir à vendre votre maison ou votre appartement : Il vaut donc la peine de le mentionner ! Quoi qu’il arrive, parlez-en à votre banquier avant d’avoir vraiment des ennuis.

Compte tenu de la charge de travail, le plus important au final est de s’assurer que le CFA est aligné sur son plan de carrière. Bien qu’il soit toujours un avantage absolu dans le monde financier, à certains égards, il n’est qu’un promoteur de carrière idéal. On peut citer spécifiquement les industries impliquées dans la gestion d’actifs. Recueillir les commentaires des personnes qui ont un CFA et qui ont progressé dans le poste que vous ciblez reste le meilleur moyen de comprendre pleinement ce que cela apporte à votre carrière.

Formations à la Une

Nous Suivre

Articles les plus lus

Recevez nos bonnes pratique en avant première

S'abonner à la Newsletter

Retour haut de page